Soupe de champignons

Soupe de champignons

En ce moment je suis dans une période où je cuisine soupes et veloutés presque tous les jours. Et cette soupe aux champignons est de loin ma préférée ! Très simple à réaliser, et tellement délicieuse, elle s’adresse à tous les amateurs de champignons.

Ces derniers jours j’ai refait plusieurs de mes soupes incontournables, dont celle au butternut et aux patates douces. D’ailleurs si tu ne l’as pas encore essayé cette recette c’est l’occasion ! Mais celle qui m’apporte le plus de réconfort en ce moment est la soupe de champignon. Elle incroyablement savoureuse et relativement simple à réaliser. C’est un peu mon remède face à la situation actuelle qui nous amène à rester confinés chez nous.

J’imagine que toi aussi tu t’es retrouvé dans ton magasin habituel face à des étalages complètement vides. Lorsque j’ai voulu acheter de la farine de blé pour réaliser ma recette de pancakes, impossible de mettre la main dessus ! Tout le rayon était vide, je n’ai jamais vu cela. Idem dans le rayon des pâtes et du riz. J’ai donc du adapter ma liste de courses en fonction. Et j’ai fait le plein de légumes de saison. Ils y sont tous passés : chou-fleur, poireaux, carottes, radis, chou blanc, et … champignons !

Soupe de champignons vegan

Il faut peu d’ingrédients pour réaliser cette soupe de champignons. Je suis convaincue que les recettes de veloutés et soupes doivent rester simples pour nous donner envie de les préparer en toute occasion.
J’ai utilisé de la crème de soja pour rendre la soupe onctueuse, mais tu peux facilement la remplacer par de la crème de coco. Pour le reste, il s’agit d’ingrédients de base que tu as surement déjà chez toi : oignons, ail, bouillon de légumes, huile d’olive, et un mélange de plusieurs épices.

Pour rendre cette soupe de champignons encore plus savoureuse, l’astuce est de faire revenir les oignons jusqu’à ce qu’ils soient bien translucides. Tu peux ensuite ajouter les champignons et les laisser réduire. Cela permet à la soupe de développer plus de saveurs. Assez parlé, place à la recette :



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *